Financé par le Fonds écoleader
  • Efficacité énergétique

Économie sociale et transition écologique : les défis et de la Coopérative des paramédics de l’Outaouais

Par Gilbert Leduc, journaliste

Imaginez le va-et-vient au quartier général de la Coopérative des paramédics de l’Outaouais à Gatineau.

À la valse des ambulances qui entrent et sortent du garage à toute heure s’ajoutent les allées et venues des 260 paramédics et autres membres du personnel de cette coopérative de travailleurs offrant des services préhospitaliers à plus de 400 000 citoyens répartis dans 75 municipalités et territoires dans l’Outaouais. Un territoire de 34 000 kilomètres carrés.

« À l’automne 2020, l’une des premières choses que le consultant en ingénierie nous a demandées en mettant les pieds au quartier général était le nombre de fois que nous ouvrions et fermions les portes du garage dans une journée », raconte Guillaume Ouellet, paramédic et responsable du comité de développement durable de la coopérative fondée en 1989. « Effectivement, le quartier général représente un défi de taille en matière de consommation d’énergie. »

 

(Crédit photo : Coopérative des paramédics de l’Outaouais)

En collaboration avec la firme d’ingénierie GAAMA de Sherbrooke et avec le coup de pouce financier du Fonds Écoleader, la Coopérative des paramédics de l’Outaouais a dressé une liste de douze travaux à réaliser afin de réduire sa consommation d’électricité et de gaz naturel. Des travaux sont en cours pour changer les unités de chauffage et de climatisation.

Le plan d’action touche également le projet d’agrandissement du quartier général devenu un peu trop étroit à la suite de l’obtention, par la coop, de permis du ministère de la Santé et des Services sociaux pour l’ajout de véhicules à sa flotte déjà constituée de près de 40 ambulances. « Nous allons y intégrer de nouvelles technologies qui permettront de réduire notre consommation d’énergie », indique M. Ouellet en signalant que la récente hausse des coûts de construction avait forcé la coopérative à mettre le projet d’agrandissement temporairement sur la glace.

« Ce n’est que partie remise », tient-il à assurer en mentionnant que les efforts d’amélioration de l’efficacité énergétique du quartier général – un investissement totalisant plus de 290 000 $ – permettront d’abaisser de près de 40 % la consommation d’électricité et de gaz naturel par rapport aux données de 2019 et d’engranger des économies annuelles de 25 000 $. « Le retour sur l’investissement devrait se réaliser dans un délai de moins de dix ans. »

(Crédit photo : Coopérative des paramédics de l’Outaouais)

La Coopérative des paramédics de l’Outaouais, qui compte également 12 casernes satellites sur le territoire, est engagée depuis déjà quelques années dans une démarche de réduction de son empreinte écologique. En mars 2019, un comité de développement durable a été mis sur pied et son mandat s’appuie sur les trois dimensions (sociale, économique et environnementale) de ce modèle de développement. Des actions en faveur de la bonne gestion des matières résiduelles et du recours à  l’achat écoresponsable, entre autres, ont été mises de l’avant.