Mine Raglan

Le réseau autonome hybride (éolien/diesel) de stockage d’énergie de la mine Raglan

Technologie propres utilisée  

  • Éoliennes à entrainement direct adaptées aux conditions extrêmes arctiques (ENERCON)
  • Production d’énergie pour sites isolés et réseaux autonomes (TUGLIQ Énergie)

 

Source de financement du projet 

Programmes Technoclimat et Écoperformance de Transition Énergétique Québec

 

Retombées du projet pour l’entreprise : 

  • Diversification de la production d’énergie
  • Bénéficier de réductions des coûts sur le long terme
  • Moins dépendant aux fluctuations des prix du diesel
  • Coût du transport élevé du diesel réduit

Retombées du projet pour l’écosystème :

  • Réduction d’environ 12,2 kT GHG CO2 (les deux éoliennes)/année
  • Réduction d’environ 4,5 millions litres de diesel (les deux éoliennes)/année

À noter qu’avant le projet, Raglan était le plus grand émetteur de CO2 dans l’arctique canadien.

Mine Raglan

Entreprise : Mine Raglan

Site Web : http://www.mineraglan.ca/fr/Pages/home.aspx

Période de réalisation : 2014-2015

Résumé : Le projet RAGLAN (développée en deux phases) est un projet de microréseau autonome à l’échelle industrielle implanté à la mine Raglan qui exploite quatre mines de nickel à la limite nord du Québec. TUGLIQ Énergie, propriétaire et opérateur des installations, a signé un contrat d’achat d’électricité avec Glencore Mine Raglan, qui auparavant reposait sur un réseau 100 % dépendant du diesel. Le projet comprend deux éoliennes ENERCON E-82 associées à trois technologies de stockage d’énergie. La technologie d’éoliennes à entraînement direct d’ENERCON, combinée avec le « package pour climat froid » offert par le turbinier, est parfaitement adaptée au climat extrême de la mine Raglan.

Abonnez-vous à notre infolettre

Effet Monstre