• Gestion de l'eau

Les technologies propres du secteur de l’eau

Cette fiche technique a été élaborée par Écotech Québec, pour le Fonds Écoleader

  1. Définition et enjeux

Seulement 3% de l’eau présente sur notre planète bleue est définie comme de l’eau douce.   Avec ses dizaines de milliers de rivières et plus de trois millions de plans d’eau, le Québec possède 3 % de cette eau douce. Ce privilège rare et précieux s’accompagne toutefois d’une consommation record: près de 573 l d’eau potable par jour et par personne ce qui représente 28 fois le minimum vital recommandé par l’OMS!

L’agriculture et l’industrie (respectivement 64 % et 23% des ressources en eau douce) ont donc un rôle important à jouer dans la réduction de cette consommation.

D’autres menaces pèsent également sur nos cours d’eau : les changements climatiques, la prolifération de plastique et les déversements industriels peuvent affecter négativement la qualité et la quantité de l’eau disponible ainsi que la faune et la flore.

Heureusement des technologies propres existent pour répondre à cette problématique.

2.   Technologies propres applicables

D’après l’institut de la statistique du Québec, 65,4 % des entreprises du Québec disent utiliser une technologie propre et que la vente des biens et services environnementaux et TP au Québec a bondi de 55% entre 2017 et 2018[1]

Il existe au Québec, plus de 350 entreprises dans le domaine des technologies propres, qui représentent près de 9 000 emplois, plus d’1 milliard de revenu annuel total et près de 30 millions d’investissements annuels en R&D[2].

Parmi les centaines d’entreprises en technologie propres présentent au Québec, 13 % se consacrent exclusivement au secteur de l’eau.

Ce secteur (qui englobe l’eau potable et les eaux usées), possède des atouts indéniables pour accompagner les entreprises d’ici dans leur implantation de solutions durables, résilientes et respectueuses de l’environnement. Le marché est en effet mature et composé d’entreprises essentiellement locales. Le Québec est également un leader dans les systèmes de traitement décentralisés et possède également des fournisseurs d’équipement de haut niveau (valves pompes, etc.).

Les sous-secteurs répondant au besoin des industriels sont les suivants:

 

Génération d’eau ●      Filtration membranaire,

●      Purification à l’ozone (pour détruire les bactéries sans produits chimiques)

●      Approvisionnement en eau potable sur site éloigné

Traitement des eaux usées ●      Procédés écoénergétiques

●      Produits plus performants ou imitant la nature

●      Autres types de traitement (nanomatériaux, électrochimie, réacteurs biologiques en remplacement des fosses septiques)

Procédés industriels ●      Recyclage et réutilisation d’eau dans les usines

●      Traitement et désinfection des équipements industriels ( tour de refroidissement à eau, circuit de chauffage et refroidissement, chaudières, etc..)

Gestion des eaux pluviales et suivi des données ●      Systèmes de récupération d’eau de pluie

●      Détection des bactéries pathogènes

●      Optimisation de la consommation d’eau des procédés

●      Utilisation de l’intelligence artificielle pour surveiller et prédire des paramètres clés

3. L’apport du fonds Écoleader

Les technologies propres sont donc une solution efficace et innovante permettant d’augmenter la compétitivité du secteur tout en accélérant la transition vers une économie verte. Grâce au Fonds Écoleader et à son appui financier, les entreprises qui souhaitent être accompagnées dans leurs projets de gestion des eaux peuvent désormais bénéficier de soutien pour réaliser l’analyse de leurs besoins, identifier des technologies propres adaptées, ou encore calculer une estimation des coûts de construction nécessaires à leur projet et s’assurer de leur rentabilité financière.

[1] Technologies propres, 2021, Institut de la statistique du Québec, https://statistique.quebec.ca/fr/document/tableau-de-bord-pour-la-mesure-economie-verte/publication/indicateurs-technologies-propres#indicateurdeux

[2] Panorama des Cleantech au Québec, 2018, EY: https://ecotechquebec.com/documents/files/Etudes_memoires/panorama-cleantech-ecotech-quebec-ey.pdf